Auguste Francotte

Société fondée en 1810, surtout active entre 1860 et 1914, établie Rue Mont Saint-Martin 61, à Liège.

Elle fut reprise il y a quelques années par un Néerlandais qui, semble-t-il, transféra la société aux Pays-Bas (fin des années 1980, l’auteur eut encore un contact téléphonique avec la société à Liège, concernant une carabine Martini-Francotte en .22, dans le vain espoir d’en connaître la date de fabrication: les archives n’étaient déjà plus consultables...).

La société fut un des principaux fabricants d’armes de Liège pendant la seconde moitié du XIXe siècle, jusqu’en 1914, lorsque ses activités furent entravées par l’occupation allemande.

L’auteur Taylerson signale que vers 1890, pas moins de 150 modèles de revolvers étaient proposés par A. Francotte.

Ce dernier commença sa carrière par de très bonnes copies (sur base de licences) de revolvers Adam, Tranter, Smith & Wesson. Il adopta également le système de verrouillage attribué à Pryse (l’ouverture du cadre s’effectuant par le biais de deux bras verticaux libérant deux goupilles de part et d’autre du cadre), même s’il n’est pas établi que Pryse en fut l’auteur.

Selon Ian V. Hogg, Francotte adopta aussi un système d'arrêtoir de barillet attribué à Pryse, constitué par un bouton fraisé monté devant le barillet: en le tournant d'un demi-tour, on débloque l'axe du barillet.

Francotte apporta aussi des modifications au système Lefaucheux, ce qui lui permit de mettre des milliers de revolvers "Lefaucheux-Francotte" sur le marché. D’abord avec des cartouches à broche, ensuite avec des cartouches à percussion centrale.

Francotte produisit également nombre de revolvers militaires, comme le modèle 1871 en 11 mm pour la cavalerie suédoise, ou encore pour le Danemark: le modèle 1882 en 10 mm pour la cavalerie et le modèle 1886 en 9 mm pour les officiers.

La société Francotte fut aussi un très important grossiste, surtout à partir des années 1880, fournissant des revolvers à des armuriers qui apposaient leurs noms ou leurs poinçons sur ces armes. Ce n'est qu'en les démontant qu'on peut trouver les initiales AF.

On signale aussi que dans les années 1890, Francotte s'intéressa aux pistolets et produisit une arme dans un calibre de 8 mm, avec chargeur dans la crosse et une espèce de culasse tournante et une détente à anneau. On en vendit certainement, mais aucun exemplaire n'est connu à ce jour. A moins qu'un lecteur...

Idem pour un pistolet à quatre canons, breveté en Angleterre 15891/1885, mais selon Ian V. Hogg, il se pourrait que le second modèle construit par la "Braendlin Armoury" soit basé sur ce modèle dont Francotte aurait concédé la licence.

Ce qui est par contre certain, c'est que Francotte produisit vers 1912 un pistolet en calibre 6,35 mm, dont la production s'arrêta en 1914. Il se distingue notamment par les rainures de la glissière situées sur la partie antérieure de l'arme.

La maison Francotte a également fabriqué nombre de fusils de chasse et des fusils (et carabines) basés sur le système Martiny, rebaptisés éventuellement Martini-Francotte. De telles carabines étaient encore utilisées dans les baraques de tir forain après la 2ième guerre mondiale.

GP

En ce qui concerne FRANCOTTE, les derniers brevets que j'ai examinés semblent bien indiquer que les perfectionnements aux carabines Martiny-Francotte doivent être attribués, en tout ou en partie, à Charles Francotte et non à Auguste. Rendons à César...

Je ne suis pas en mesure de préciser si Charles était le frère ou le fils d'Auguste.

MD

 

Francotte (Sans garantie-vérification en cours!)

Bouteille en verre ou demi-cristal ( ?) du Val St Lambert, en forme de revolver à broche. Verre transparent souligné d'ombres bistres dans la masse, donnant des reflets irisés sous la lumière, rehaussé d'or fin sur la calotte de crosse et divers autres endroits. Remplie à ras bord de véritable Pékèt liégeois, environ 1/2 litre.

Fabriquée pour le compte de la maison Auguste Francotte (???), qui en faisait cadeau à ses bons clients. Probablement présentée à l'origine dans un joli coffret de bois ou de carton, malheureusement disparu dans la tourmente du temps, ainsi d'ailleurs que l'étiquette originale. Fin 19ième - début 20ième.

Marcel

Une des nombreuses marques de Francotte.

Exposition de Paris - 1900

Pistolet Francotte

Poivrière Francotte

Revolver Francotte

Revolver Francotte-Pryse

Micro pistolet

 

Fusil de chasse Francotte

Fusil "Miniature"

Rolling block Francotte

Mousquet Francotte

Fusil Martiny-Francotte

Fusil des tireurs Danois mod 1861

Carabine "La Francotte"

Fusil "La Francotte automatique"

Fusil "WERDER"

 

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"