La firme NAGANT

Emile (1830 – 1902) et Léon (1833 – 1900) fondent en 1859 la Fabrique d’Armes Emile et Léon Nagant, Quai de l’Ourthe, 41 à Liège.

La rencontre avec les frères Remington en 1867, permet de prendre, sous licence, la fabrication de 5000 fusils "Rolling Block" destinés aux Zouaves pontificaux de la garde du Vatican. En améliorant le système de fermeture ils produisent des fusils de chasse à canons juxtaposés connus sous le nom de "Remington-Nagant".

Ils contribuent à la mise au point de la platine du revolver hollandais Mle 1873 qui sont fabriqués par l’Arsenal de Hembrug et la firme Beaumont de Maastricht.

En 1876, ils fabriquent un fusil en 11 mm pour la Grèce muni du système Mylonas.

En 1877, ils créent un pistolet à deux canons juxtaposés, système "Rolling block", de calibre 9,4 mm (cartouche réalisée par le belge Bachmann, connue sous le nom de 9,4 Nagant ou 9,4 belge). Cette arme restera en dotation dans la gendarmerie belge jusqu’en 1901, c’est la première arme réglementaire belge à cartouche métallique.

Le revolver modèle 1878, disponible en simple et double action, a donné naissance à une série d’armes qui furent adoptés par différents pays européens :

La Belgique tout d’abord : les modèles 1878, 1883 et 1878/86 au calibre 9,4 mm.

Le modèle 1883 en double action par la Norvège.

Le modèle 1887, en calibre 7,5 mm par la Suède.

Le modèle 1893, en calibre 7,5 mm par la Norvège, la Serbie et de nouveau la Suède ; en calibre .44 (11 mm), par le Brésil et l’Argentine.

Et enfin le modèle 1895 à barillet avançant (sans "déperdition de gaz"), en calibre 7,62, par la Russie.

En 1887, les Nagant construisent un fusil à système Mannlicher en 7,65 et 8 mm, jugé trop complexe, il est remplacé, en 1888, par un système Mauser.

La même année, avec l’aide du Colonel Ivanovich Mosin, les Nagant travaillent à la production d’un fusil à répétition en calibre 7,62, susceptible de remplacer le "Berdan", réglementaire russe à un coup. Le célèbre fusil "Mosin-Nagant" est accepté en 1891.

Les 2 frères se séparent en 1896, Léon crée aussitôt la "Fabrique d’Armes Léon Nagant" et, avec ses 2 fils Charles (1863) et Maurice (1866), en 1899, ils se lancent dans l’aventure automobile (mais cela est une autre histoire) à la mort de Léon, en 1900 le nom de la firme devient "Fabrique d’Armes et d’Automobiles Nagant Frères".

HPH

Nagant 1910

 

Armes de poing

Nagant 1877 Gendarmerie

Nagant 1878

Nagant 1878-86

Nagant 1883

Nagant 1884 Gendarmerie

Nagant 1887

Nagant 1887 calibre .22

Nagant Serbe 1891

Nagant 87/93

Nagant 87/93 "Törnell"

Nagant 1893 norvégien

Nagant 1895

Nagant 1895 Gépéou (?)

Nagant 1895 court

Nagant 1898

Nagant 1910

Nagant brésilien

Nagant "Fiel"

 

Armes d'épaule

Fusil Nagant-Remington

Rolling block NAGANT

Carabine pontificale REMINGTON-NAGANT

Fusil Mylonas

Carabine en .410

Fusil militaire Nagant

 

 

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"