Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Dresse Laloux & Cie

Revolver à percussion centrale et cadre fermé.

Le barillet est lisse mais les photos ne montrent pas le nombre de chambres ni le calibre ?

Le canon est à 6 pans. La baguette sert d’axe au barillet.

J’ignore l’usage de la clé coudée placée sur le flanc gauche devant le barillet car sans photos de l’arme partiellement démontée difficile de se faire une idée.

L’alimentation se pratique par une portière pivotante placée sur le flanc droit derrière le barillet.

Les plaquettes sont en bois quadrillé reliées par une vis transversale et deux rosettes.

Les poinçons

L’arme porte les poinçons d’épreuves du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale vertical : acceptation définitive, en usage de 1846 à 1893.

G couronné : contremarque du contrôleur, en usage de 1853 à 1877.

Les marquages

Abeille portant les lettres DL sur les ailes : marque de fabrique de la société DRESSE-LALOUX & Cie, rue sur la Fontaine, 47 à LIEGE. Marque déposée le 28.01.1881. Ces marques de fabrique devaient être confirmées chaque année (taxes ?) la date ci-dessus est vraisemblablement la date d’origine.

LORON + lettres illisible : il s’agit vraisemblablement de la marque de l’inventeur de l’arme qui aura fait fabriquer une série de revolver chez DRESSE-LALOUX n’ayant pas lui-même la capacité industrielle d’en fabriquer en nombre important ? Il y a eu plusieurs LORON dont PIERRE-ANTOINE, HENRI-CALISTE et PAUL-LEON, j’ignore lequel est concerné pour la présente arme. J’ai examiné les brevets de Pierre-Antoine sans découvrir de brevet correspondant. Idem chez DRESSE-LALOUX !

La marque carrée couronnée est illisible ! Je ne puis donc tenter de l’identifier !

La mention BIRMINGHAM a vraisemblablement été apportée postérieurement pour des raisons commerciales.

En annexe : une publicité DRESSE-LALOUX.

GG

Ets Dresse Laloux et Cie

Rolling block

Ets Dresse Laloux et Cie

Repris par Georges Laloux, Rue des Urbanistes, 3 à Liège

Modèle Smith & Wesson

DRESSE-LALOUX

Cette arme est un fusil de chasse à canons lisses, juxtaposés, à chiens extérieurs et ouverture me semble-t-il (photo assez sombre) par clé serpent ?

La crosse de noyer est de type pistolet.

Les poinçons

Elle porte les poinçons spécifiques du banc d’épreuves de Liège, soit :

ELG étoilé dans un ovale : acceptation définitive – 1846/1893

Perron : inspection – 1853/nos jours.

EL en lettres cursives : épreuve provisoire – 1852/nos jours.

R et X étoilés : contremarques des contrôleurs – 1877 /1968

Marques

DRESSE LALOUX A LIEGE : sans commentaire

DL couronné : il s’agit de la marque de la fabrique DRESSE LALOUX rue Sur la Fontaine, 47 à Liège et inscrite au banc d’épreuves de 1867 à 1908.

Conclusion

D’après les poinçons, cette arme a été fabriquée entre 1877 et 1893.

Cordialement.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"