Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation.

1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Verney Caron

A n’en pas douter un beau fusil de chasse, de qualité et de fabrication liégeoise.

Description de l’arme

- Les canons sont juxtaposés, lisses, en acier, de calibre 12 (douilles de 70 mm).

- Les platines sont de type hammerless, ouverture à bascule par clé « top lever » et sûreté à glissière de type GALAND sur la queue de culasse.

- La crosse en bois de noyer est façonnée à l’anglaise.

- La longuesse est de type à bouton.

- La gravure à l’anglaise est dite « à bouquets ».

Poinçons d’épreuves

L’arme porte les poinçons du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale sous couronne : acceptation définitive post 1893.

T sous étoile : contremarque du contrôleur post 1877.

EL en lettres anglaises : épreuve provisoire, en usage de 1852 à nos jours.

12-70 dans un oméga couché : calibre nominal et longueur de la douille, en usage de 1924 à nos jours.

PV surmonté d’un lion stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, en usage de 1898 à 1968.

1Kg 356 : poids du canon pouvant tirer des poudres sans fumée (armes lisses) au gramme près. En usage de 1924 à nos jours.

Choke 18,4 – 18,3 : canons chokés : calibre à 22 cm de la culasse. En usage de 1924 à 1968.

c : lettre annale (c minuscule souligné) de 1964.

Perron : inspection post 1853.

Les marquages

La marque VERNEY CARRON LIEGE damasquinée à l’or fin sur la bande séparant les canons n’est aucunement la marque du fabricant mais bien celle du revendeur. Il n’était pas rare à l’époque que les fabricants français grands et petits viennent à LIEGE pour y acheter des armes de qualité et d’un prix de revient modeste. Quoi de plus facile ensuite d’y ajouter sa marque et présenter l’arme à la vente avec une prestigieuse signature.

Cette entreprise a été inscrite au banc d’épreuve liégeois de 1924 à 1929 pour être ensuite reprise en 1929 par CORDY, Antoine.

La marque SIEMENS MARTIN STEEL FALLA PATEND BRAZING est la marque de l’acier utilisé par l’usine à canons de fusils JEAN FALLA, 35 rue Bonne Nouvelle à LIEGE.

Cette entreprise faisait usage de différends aciers pour ses canons comme l’Acier Comprimé CAP JF, le Nickel Compound CAP JF et le POLDI Electro Steel Kladno JF entre autres.

(Voir la fiche Jean Falla sur notre site).

B 394 : est en toute logique le numéro de série.

La marque EB appartient d’après moi aux établissements BRITTE à Vivegnis (voir le site)

Le chiffre 2 damasquiné à l’or fin indique qu’il s’agit du numéro 2 d’une paire malheureusement dépareillée.

Je n’ai pas pu déchiffrer la marque frappée au tonnerre des canons, il s’agit peut-être d’une marque de FALLA mais sans certitude.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"