Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation.

1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Syndicat des Pièces Interchangeables

Voici un classique fusil de chasse juxtaposé à chiens extérieurs de fabrication belge (Syndicat des Pièces Interchangeables) qui a été écoulé sur le marché danois. D’après les poinçons, il s’agit sans doute d’un remontage de différentes pièces : le canon gauche a par exemple été poinçonné deux fois pour le chokage. Les numéros de la bascule et des canons sont différents.

Les marquages :

Lion sur PV : épreuve à la poudre noire entre 1898 et 1968

Perron : inspection depuis 1853

12 C dans losange vertical : calibre entre 1898 et 1924. Il est pour le moins curieux que les canons datent tous les deux d’avant 1924 d’après l’indication du calibre, mais les poinçons des contrôleurs sont au plus tôt de 1929… Comprenne qui pourra.

D 65 sur 20.5 : longueur de la chambre en mm et diamètre en mm après l’épreuve facultative à la poudre sans fumée, d’usage entre 1892 et 1924

ELG sur étoile dans ovale couronné : acceptation entre 1893 et 1968

AC sur L dans cercle et LLH : canonnier Lochet-Habran, maison fondée en 1860 et active jusqu’au milieu du XXe siècle

Choke 17.4 sur 18.2 et 17.5 sur 18.3 : choke du canon gauche, signe qu’il a été éprouvé deux fois

EL : épreuve provisoire depuis 1852.

ORNEN sur les canons sous un aigle : c’est en effet le mot danois et suédois pour un aigle.

L’inscription en danois semble assurer que l’arme a été éprouvée pour les poudres sans fumée les plus puissantes.

Selon le "Qui est qui de l’armurerie liégeoise", le "Syndicat des Pièces interchangeables" (S.P.I.) a été actif à Herstal entre 1899 et 1946. C’était une association de Neumann Frères, Janssen & Fils et Dumoulin fils & C°. Cette coopérative vendait des armes basées sur une standardisation des pièces. Les composants provenaient de la Fabrique Nationale d’Armes de guerre mais les armes étaient finies individuellement dans une grande variété de styles.

GP avec l’aide de MD

Syndicat des Pièces Interchangeables

Fusil de petite chasse de calibre 16.

Les canons d’acier sont lisses.

La platine arrondie est à chiens extérieurs avec clé d’ouverture « top lever » Elle est gravée de feuillage en fond creux.

La crosse en bois de noyer est façonnée « pistolet ».

Les poinçons

L’arme porte les poinçons du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale sommé d’une couronne : acceptation post 1893.

Perron : inspection post 1853.

ML (si bien lu ?) sommées d’un étoile : contremarque du contrôleur post 1877.

EL en lettres anglaises : épreuve provisoire, en usage de 1852 à nos jours.

16 C dans un losange : calibre, en usage de 1898 à 1924.

Choke 18.6/16.6 : (si bien lu !) canons chokés : calibre en mm à 22 cm de la culasse et à la bouche. En usage de 1910 à 1924.

D’autres marques sont également présentes mais les photos peu claires m’ont empêchés de les identifier.

Les marques

13408 : numéro de série.

ACL dans un cercle : marque du fabricant de canons de fusils LOCHET-HABRAN (voir site)

S.P.I. Dans un cercle : marque du fabricant soit le Syndicat des Pièces Interchangeables de Herstal ; Actif de 1899 à 1946. Il s’agit d’une association entre NEUMANN Frères, JANSSEN & Fils et DUMOULIN Fils & C°. Cette coopérative vendait des armes de sport basées sur la standardisation des pièces. Les composants provenaient de la Fabrique Nationale d’Armes de Guerre (FN) mais les armes étaient finies individuellement dans une grande variété de styles.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"