Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation.

1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

J. Schoofs

Canon de porte, piège de porte ou canon d'alarme, calibre .380, aucun numéro de série

Le canon fait 1-3/16" (30mm), la longueur totale est de 4 pouces (101mm), la hauteur 2" (50mm).

C'est un canon de porte, ou piège de porte, fait en fonte. Il a un système simple de chien maintenu en position d’armé. Il emploie une des branches de la croix en laiton pour bloquer le chien ; une prolongation tient le chien en arrière tandis que les autres branches, avec des boucles à chaque extrémité, sont attachés aux cordes qui sont alors reliées à la porte à un système de petites poulies.

Quand la porte est ouverte la croix tourne, libère le chien qui percute la cartouche.

Il n'y a aucun autre système que le ressort qui active l'appareillage du chien et le bouclier de recul ; il semblerait que cela fonctionne avec une cartouche à percussion centrale de .380.

Les marques sont - du côté gauche du canon : Calibre 380, 01 ? , E étoilé, marque d’épreuve post 1893 de Liège, sur la base de l'appareil : LE GENDARME BREVETE, sur le chien : E étoilé.

Photos et détails techniques de Richard & Dave Young

Un autre brevet du même genre, de Pierre Rocour

La publicité de vente du canon "Le Gendarme" par Schroeder Fréres

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"