Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation.

1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Pirlot Frères

Pistolet à broche à deux canons Pirlot

Calibre 12 mm

"PF" couronné de Pirlot Frères - AM et U couronné sur coffre - n° 9740 - ELG en partie effacé

Pirlot Frères

Revolver 1874 civil Chamelot-Delvigne selon brevet 1873 fabriqué par Pirlot Frères

Calibre 11 mm (73)

Delvigne Bté - R étoilé sur canon et carcasse - sur barillet R et poinçon Liège - toutes pièces 13 - dessus bride Dr E. Le Clerc - sur bride 425 - M1873 sur carcasse - ND intérieur bride

PIRLOT Frères

Bien qu’en bon état, cette arme ne porte comme signe distinctif qu’une marque partiellement effacée où l’on peut encore lire PIRLOT et LIEGE !

Il s’agit à n’en pas douter de la firme PIRLOT FRERES rue Saint Gilles, 95 à LIEGE. Cette société a été inscrite au banc d’épreuves de LIEGE de 1836 à 1879. Elle a déposé 5 brevets de 1864 à 1878.

Elle s’est ensuite associée pour devenir PIRLOT et FRESART  (BE 1879/1890) à la même adresse.

Comme pour beaucoup d’entreprises armurières liégeoises, les archives (facturier, liste de clientèle, etc..) de PIRLOT FRERES n’ont pas été conservées de sorte que nous en sommes réduits à nous contenter de l’observation des armes conservées dans les musées ou collections privés et les rares catalogues conservés.

En annexe, voila une page du catalogue n° 15 de PIRLOT et FRESART présentant quelques armes longues que la firme fabriquait à cette époque.

GG

PIRLOT Frères

Le modèle 9 de Chamelot et Delvigne.

On sait que Chamelot & Delvigne faisait fabriquer beaucoup de ses armes à Liège, en voila un superbe exemple avec ce modèle 9 fabriqué par Pirlot Frères.

En vente chez "MAGAZIN ROYAL"

Photos Littlegun

PIRLOT Frères

Une copie parfaite (améliorée même par une sécurité de chien !!) d'un Sharp 1859.

Quadruples canons coulissants pour le chargement, percuteur rotatifs, carcasse en bronze gravée.

Merci à "IVES DEVOS" pour les photos

Photos Littlegun

PIRLOT Frères

L’arme

Revolver six coups à broche de type Lefaucheux à carcasse ouverte, la poignée est en forme de poire et la détente sans pontet est repliable.

Le fabricant

La marque PF dans un ovale couronné est celle de PIRLOT Frères (voir ci-dessous) inscrits au banc d’épreuves de 1836 à 1879.La firme devient PIRLOT et FRESART en 1879.

GG

Un autre revolver du même genre et du même auteur

Pirlot Frères

Merci beaucoup à "Zendy" pour les photos.

Pirlot Frères

Pirlot Frères

Canon naval à percussion

Achat confédéré possible, environs 1860. 35 livres. Très lourd, avec canon octogonal, puis rond de 32" et alésage de 5/8". La platine est signée "Pirlot Freres Liège". Il est monté sur pivot en acier et la crosse est en chêne. Montre des signes d’avoir fait un long service en mer.

Pirlot Frères

modèle Abadie

Cal. 8mm

Pirlot Frères

Photos Littlegun

Un autre Revolver similaire.

Photos Littlegun

Pirlot Frères

Copié par "Glisenti"

Plus bas, un Glisenti des années 1874- 1880: c'est le modèle d'ordonnance fabriqué sous licence Chamelot Delvigne pour la cavalerie Royale, et ci-dessous, la variante (très rare) avec canon court, par Pirlot Frères, Liège.

Alberto Riccadonna

Pour la "petite histoire"

Gustave Henri Delvigne (ex-officier de l’armée française), inventeur prolifique, rencontre en 1861 J. Chamelot  (armurier chez Fusnot à Bruxelles – est-il belge ?), ils créent les revolvers baptisés "gaucher" (portière de chargement à gauche) pour cartouches à broche.

Ces revolvers sont fabriqués par les établissements Pirlot Frères à Liège (nous y voilà).

Le 25 mai 1871, ils déposent un brevet pour un revolver à percussion centrale que fabrique toujours Pirlot Frères.

L’armée belge en commande quelques exemplaires à titre d’essai.

En 1872, l’armée suisse l’adopte comme réglementaire en 10,4 mm.

La même année, le royaume d’Italie fait de même au calibre de 10,35 mm (10,4 kif-kif).

En 1873, au tour de la France sous les appellations Mle 1873 (troupe) ou Mle 1874 (officier) au calibre 11 mm (en fait 11,4) (le fameux 11 mm de notre ami au Spirlet : voir dossier identification) ou encore pour la Royale (Marine) en 1877 sous le nom Mle 1873 M en 12 mm.

Et enfin anecdotiquement en 1884, la marine suédoise.

Le prestige rejaillit sur la firme Pirlot qui commercialisera aussi ses armes pour le marché civil et les officiers et sous officiers de réserve qui traditionnellement achètent leur arme. Mais ils n’arrivent pas à satisfaire toutes les demandes et d’autres firmes liégeoises (Lepage Frères…) proposent leurs propres modèles (.450 et .380).

Le Mle présenté un 1874 "court" ou "léger" (raccourcissement du canon du Mle 1872), est un Chamelot-Delvigne fabriqué par Pirlot Frères.

Le Mle 1889 (premier revolver à porter l’appellation Glisenti) – arme postérieure qui reste de conception Chamelot-Delvigne, toujours au calibre 10,35 mm (10,4) est donc une copie (améliorée et économique) des armes fabriquées par PIRLOT Frères.

Il a été fabriqué jusque dans les années 1920 et était toujours en dotation dans certaines unités en 40-45 !!!

Bref: ne pas confondre les Mles italiens avec les Mles suisses et français (canons octogonaux et/ou ronds – renforcement du chien chez les italiens dont la forme est différente (il serait plus large).

HPH

Comparaison entre le Glisenti 1874 et le Pirlot

Pirlot Glisenti

Schéma technique du Glisenti (identique au Pirlot)

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"