Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation.

1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

MAHILLON

C’est effectivement un engin que l’on peut nommer : alarme de porte, de poulailler etc.

Dire comment cela fonctionne sans l’avoir manipulé n’est pas chose aisée. Cette alarme devait être fixée sur la porte à protéger puis le système de ressort était bandé et attaché sur une autre partie du chambranle vraisemblablement.

Il s’agit d’une pièce provenant de l’armurerie Mahillon à Bruxelles.

B.Mahillon Maison fondée en 1836 et fusionnée en 1968 avec "La Maison du Chasseur", chaussée de Waterloo, 828 à 1180 Bruxelles.

Cette maison existe toujours et est classée "Fournisseur de la Cour".

Ni B ni H. Mahillon ne sont inscrits au banc d’épreuves et ne semblent pas avoir eu de fabrication propre.

Cette pièce a donc été vendue par Mahillon qui a apposé son nom dessus mais le fabricant est et restera donc inconnu !!

GG

H. MAHILLON

Voici un fusil de chasse juxtaposé à chiens extérieurs, crosse anglaise, longuesse à poussoir, clé supérieure, de la maison H. Mahillon à Bruxelles.

Les marquages

ELG sur étoile dans ovale couronné : acceptation entre 1893 et 1968

Perron : inspection de 1853 à nos jours

Choke 18.2 et 18.3 : canons chokés, de 1924 à 1968

12-70 dans oméga allongé si j’ai bien vu : calibre nominal et longueur de la chambre depuis 1924

1 kg 530 : poids du canon depuis 1924

3540 : numéro de fabrication de l’arme

JF : soit Janssen Frères, soit Jean Falla…

JS: non identifié

D dans losange vertical : non identifié

U sous étoile : contremarque d’un contrôleur entre 1877 et 1968

Lion sur PV : épreuve à la poudre sans fumée de 1898 à 1968

C dans cercle : non identifié

X : lettre annale de 1945… mais je trouve curieux qu’un fusil de chasse à chiens extérieurs ait été encore fabriqué en 1945... à moins que cette lettre x ne soit pas une lettre annale…

Le site mentionne à la fois B. et H. Mahillon ci-dessous.

GP

L. MAHILLON

("H." et "B." Mahillon sont déjà sur cette page, mais L. Mahillon ????)

Voici une arme curieuse de calibre 28.

Mariage entre un fusil de chasse et un pistolet.

Peut-être une arme de vènerie ?

H. MAHILLON

Voici un petit revolver en calibre .320 de bonne finition, détente repliable, canon court, vendu par la maison bruxelloise bien connue H. Mahillon.

Les marquages :

BH ( ?) sous les plaquettes : sans doute une marque de fondeur

E sous étoile : contremarque d’un contrôleur entre 1877 et 1968.

ELG sur étoile dans ovale couronné : acceptation entre 1893 et 1968

R couronné : canon rayé entre 1894 et 1968

343 : un numéro de fabrication ?

GP

H.Mahillon

B. MAHILLON

Fusil de chasse à percussion à platines en arrière et chiens extérieurs. Les photos ne m’ont pas permis de déterminer le mode d’ouverture ?

Les canons sont en beau damas anglais.

Les poinçons

Il s’agit des poinçons du banc d’épreuves de Liège, seul établissement reconnu en Belgique pour l’épreuve des armes à feu. Une arme fabriquée à Bruxelles portera les poinçons du BE Liège ! Dans le cas présent, l’arme porte quelques poinçons de Liège soit :

Perron : inspection post 1853.

EL en lettres cursives : épreuve provisoire post 1852.

Lettre illisible étoilée ?? : Contremarque du contrôleur post 1877.

Manque le poinçon ELG étoilé dans un ovale d’acceptation !?

Autres marques

B.MAHILLON Maison fondée en 1836 et fusionnée en 1968 avec « La Maison du Chasseur », chaussée de Waterloo, 828 à 1180 BRUXELLES, fournisseur de la Cour. Ne semble pas ou plus avoir de fabrication propre. Pas d’inscription connue au banc d’épreuves de Liège. J’accepte toute info sur ce sujet.

Monogramme sur la pièce de pouce, il doit s’agir des initiales du premier propriétaire.

G.O.O couronné : cette marque ne me dit rien, peut-être également une marque de propriétaire car il s’agit d’une couronne comtale à neuf perles.

JJH sur les canons : il s’agit à mon avis de la marque du fabricant de canons mais cette marque ne figure pas au registre des fabricants de canons de la vallée de la Vesdre.

L’étiquette dans la mallette indique un passage à BIRMINGHAM chez W.W. GREENER ce qui est en opposition avec les poinçons du banc d’épreuves de Liège. Je n’ai pas d’explication satisfaisante à ce sujet.

GG

H.MAHILLON

Pistolet de tir ou de stand à bascule de type Flobert me semble-t-il (photos peu claires) avec canon lisse à huit pans et clé d’ouverture de type Lefaucheux.

Le fabricant

A mon humble avis, le fabricant n’est pas H.MAHILLON A BRUXELLES dont le nom est incrusté en fil d’or sur le canon. Ce genre de marquage luxueux était plutôt pratiqué par le revendeur.

B. MAHILLON (un parent de H.MAHILLON?) a commencé carrière en 1836.

Son successeur en 1968 fusionne avec la Maison du Chasseur chaussée de Waterloo, 828 à BRUXELLES.

Cette maison existe toujours et est classée « fournisseur de la Cour ».

Ni B ni H. MAHILLON ne sont inscrits au banc d’épreuves et ne semblent pas avoir eu de fabrication propre.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"