Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation.

1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Falisse & Trapmann

L’arme

Il s’agit d’un fusil à percussion et à platine en avant de type infanterie à usage civil puisque l’arme ne porte aucun marquage militaire.

La monture va jusqu’à la bouche et est maintenue par un embouchoir double et deux brassadelles.

Les poinçons

L’arme porte un poinçon du banc d’épreuves de Liège, à savoir ELG sur étoile dans un ovale vertical signifiant l’acceptation définitive en usage de 1846 à 1893.

Les marques

LIEGE –F & T – 1861 est une des marques de l’entreprise FALISSE Louis & TRAPMANN, G. fabricants d’armes à Liège. Cette société est dépositaire de 16 brevets belges.

FT dans un cercle est également une marque de cette firme.

H couronné et F dans un grand C me sont inconnues.

C couronné sur le bois est peut-être un marquage de monteur à bois ?

GG

FALISSE & TRAPMANN

CARABINE BELGE SPENCER. Calibre .50 RF. Fabriquée en 1873 sous licence de Spencer par Falisse et Trappman à Liège, probablement moins de 1.000 pièces produites selon le livre Spencer Repeating Firearms, Marcot pp. 157-58.

Elle a extérieurement l’aspect d'une carabine standard Spencer avec canon rond de 20", guidon carré et viseur standard arrière du Spencer.

Le dessus du récepteur est marqué "UNION ARMURIERE BELGE - LIÈGE".

Elle porte diverses marques d’épreuves belges sur le canon, le récepteur et le bois qui porte un grand cartouche sur le côté droit daté "1873".

Elle est munie d’une barre de bride et un anneau sur le côté gauche ainsi qu’une boucle de bride sur le dessous de la culasse.

UNION ARMURIERE BELGE-LIEGE

Déjà évoquée, cette Union Armurière Belge à Liège est toujours aussi mystérieuse.

Nous savons maintenant que la société FALISSE & TRAPMANN faisait partie en 1870/1876, d’un "syndicat" des fabricants d’armes liégeois pour la production d’armes de guerre pour la France, la Turquie, la Grèce et la Roumanie.

En 1871, fabrication de fusils CHASSEPOT pour la France.

En 1873/1874, fabrication de carabines SPENCER à répétition pour le Brésil.

Il est vraisemblable au vu de l’inscription relevée sur l’arme, que ce "syndicat" se nommait effectivement UNION ARMURIERE BELGE-LIEGE.

Les noms des autres participants ne nous sont pas connus !

FALISSE & TRAPMANN ne faisait pas partie du "GRAND SYNDICAT" ni même du petit.

Le Musée d’armes de Liège consulté n’a pu nous apporter une réponse satisfaisante.

L’étude de l’armurerie liégeoise évolue chaque jour et gageons que la solution se révèlera à nous très prochainement.

GG

Un autre arme du même artisan

FALISSE et TRAPMANN

FALISSE Louis & TRAPMANN G. étaient fabricants d’armes à Liège.

Ils étaient inscrits au BE de 1850 à 1884.

Ils ont déposé seize brevets pour des machines-outils d’armurerie, divers fusils à percussion centrale, un revolver à percussion centrale et annulaire etc.

Ils ont été parmi les précurseurs de la mécanisation dans la fabrication armurière.

GG

Merci au "MUSÉE ROYAL DE L'ARMEE" de Bruxelles et en particulier au département "ARMES PORTATIVE".

(N° d'identification : F382/180Inf "Collection du Comte de Ribaucourt")

Photos Littlegun

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"