Fabrique d’Armes Unies de LIEGE

Copie liégeoise d’un pistolet à silex HARPER FERRY modèle 1805-1808.

Les poinçons

Cette arme porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de LIEGE, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale vertical : acceptation définitive, en usage de 1846 à 1893.

Perron : inspection de 1853 à nos jours

Ces poinçons révèlent donc une période de fabrication allant de 1853 à 1893.

Le fabricant

Le canon est marqué F.A.U.L. signifiant "Fabriques d’armes unies de Liège" dont le siège était à Liège, 22 rue Trappé.

14, 4 : est le calibre correspondant au calibre 28.

17 : il devrait s’agir à mon sens d’un numéro de série.

/VII : il s’agit de marquages d’équipeurs signifiant :  / =10  V= 5 –II = 2 soit au total 17 comme ci-dessus.

Publicité de la firme : voir annexe 1.

GG

Fabrique d’Armes Unies de LIEGE

Très belle réplique (fonctionnelle et soumise à autorisation) d’un pistolet à percussion à charger par la bouche (calibre inconnu).

Les poinçons

Lettre "S" étoilées : contremarque du contrôleur post 27/01/1877.

Le S étoilé se rapporte à Daenen Charles, contrôleur actif de 1952 à 1980 - voir annexe.

Perron : inspection post 16/06/1853.

R couronné (grand) : Canon rayé – en usage du 30 janvier 1894 au 26 février 1968

EL entrelacé : Epreuve provisoire, valable du 21 décembre 1852 à nos jours

ELG sur étoile dans un ovale : acceptation définitive post 11/07/1893.

Pour info le ELG sur étoile dans un ovale NON COURONNE (qui pourrait faire croire que cette arme est antérieure à 1893) est l'exception pour les armes à charger par la bouche (poudre noire) et est toujours valable pour ce type d'arme.

Le fabricant

Fabriquée par Centaure à Liège (F.A.U.L. - Hanquet)  (mais il y aurait dû y avoir leur logo - non apparent sur les photos)dans les années 60/70. Voir illustration ci-dessous

Fabrique d’Armes Unies de LIEGE

Fusil de chasse double à percussion et chargement par la bouche de fabrication moderne (2e moitié du XXe siècle) produit jusqu’en 1976 par la firme CENTAURE (Fabrique d’armes unies de Liège) rue Trappé, 22.

Les canons lisses en acier sont juxtaposés, ils sont maintenus à clavettes.

La bascule est à platines en avant encastrées.

Les chiens sont extérieurs.

La crosse en noyer est façonnée à l’anglaise, elle comporte une capsulière coquille.

Les poinçons

L’arme porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale vertical : acceptation, canons à charger par la bouche, en usage du 11 juillet 1893 à nos jours.

EL en lettres anglaises : épreuve provisoire, en usage du 21 décembre 1852 à nos jours.

S étoilé : contremarque du contrôleur post 1877.

16.2 : calibre en mm (correspondant +- au calibre 20). En usage de 1889 à nos jours.

Les marques

CENTAURE LIEGE BELGIUM : marque déposée par La Fabrique d’Armes Unies de LIEGE rue Trappé, 22, inscrite au banc d’épreuves de Liège depuis 1920.

Elle a fabriqué des répliques d’armes anciennes jusqu’en 1976 et la vente a continué jusqu’en 1992.

598 : numéro de série.

Annexe : une page d’un catalogue CENTAURE montrant une arme dans le même style.

GG

Fabriques d’Armes Unies de Liège

Ce fusil double en calibre 16 est un classique fusil de chasse à canons lisses et juxtaposés

La platine à percussion centrale est à chien extérieurs et la clé entre ces chiens « top lever ».

Les canons en acier éprouvés sont frappés d’un aigle aux ailes déployées mais que je n’ai pu identifier avec certitude car il n’est pas visible complètement. Or plusieurs fabricants de canons de fusils comme CAP Joseph et LOCHET Arnold ont utilisés ce logo avec de petites variantes.

La bande reliant le canon porte en or incrusté la mention "Pour poudre blanche" ce qui indique bien sur que l’arme est éprouvée à la poudre sans fumée par opposition à la poudre noire.

La crosse à l’anglaise est en noyer et la longuesse à poussoir.

La platine porte une gravure florale à l’anglaise également.

L’arme a subit l’épreuve liégeoise comme en attestent les poinçons relevés, soit :

ELG étoilé dans un ovale couronné : acceptation post 1893.

S et T étoilés : contremarques des contrôleurs post 1877.

PV surmonté d’un lion stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, en usage de 1898 à 1968.

16 C dans un losange : calibre, en usage de 1898 à 1924.

Perron : inspection post 1853.

P1K668.6 : poids du canon pouvant tirer des poudres sans fumée (armes lisses) En usage de 1892 à 1924.

D = 65/18.9 m/m : longueur de la chambre en mm et diamètre en mm après épreuve facultative à la poudre sans fumée. En usage de 1892 à 1924.

L’arme aurait donc été fabriquée entre 1898 et 1924.

La marque DICTATOR a été déposée par les Fabriques d’Armes Unies à Liège (F.A.U.L) rue Trappé 22 (voir site)

GG

Fabriques d’Armes Unies de Liège

Société anonyme

Fabricant d’armes

Rue St-Gilles, 87  Liège  (Ann.1924)

Rue Trappé, 22 Liège  (Ann.tél.1949)  (Ann.1959)

 Association (en 1920) de 3 grandes firmes :

- Fabriques d’Armes réunies  (anciennes maisons Albert Simonis, Antoine Bertrand & fils, Pirlot & Frésart)

- Fabrique d’Armes de Liège  (J.Ancion & fils, Joseph Tolet & Cie, s.a. Fabrication des Armes à feu)

- Ferdinand Hanquet

Fabriquaient :

Le Centaure (autre nom du Dictator)

Cow boy ranger ( style western)

Dictator

Texas ranger

Clement 1909 (contesté)

Clement Fulgor(Basé sur le Browning 1903)

Constabulary

Extracteur

Milady

 

FABRIQUES D'ARMES UNIES DE LIEGE

Date d'émission : 1949

Part Sociale N° 389.

Formé à l'origine en 1919 par la réunion de 3 grands fabricants d’armes de Liège, la “Fabriques d'armes réunies”, la “Fabrique d'armes de Liège”, et “Ferdinand Hanquet”. Leur production la plus importante était le fusil "Hammerless".

 

 

Fabriques d’Armes Unies à Liège

Fusil de chasse à canons lisses et juxtaposés en calibre 12, la platine est de type hammerless à clé top lever et la crosse de type pistolet.

Petit d souligné : lettre annale 1965

Petit g souligné : lettre annale 1968. Je ne m’explique pas ces deux lettres annales autrement que par un remplacement de canon ou une visite à l’épreuve tardive ??

Le fabricant

F.A.U.L : marque des Fabriques d’Armes Unies à Liège rue Trappé, 22 à Liège.

JF marque de Jean FALLA rue Bonne Nouvelle 35 à Liège, fabricant de canons (voir site).

Made in Belgium : sans commentaire.

GG

Fabrique d’Armes Unies de Liège SA.

Le Centaure

Fabrique d’Armes Unies de Liège SA.

Centaure hammerless.

La page du catalogue correspondante:

Fabrique d’Armes Unies de Liège SA.

Fusil de chasse à canons lisses juxtaposés en calibre 12, platine hammerless,  clé top et longuesse à bouton-poussoir.

Elle porte les poinçons du banc d’épreuves suivants :

ELG étoilé dans un ovale couronné : acceptation, en usage de 1893 à 1968.

Perron : inspection, en usage de 1853 à nos jours.

R étoilé : contremarque du contrôleur, en usage de 1877 à 1968.

PV surmonté d’un lion stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, en usage de 1898 à 1968.

FC ou AC étoilé : contremarque du contrôleur, en usage de 1877 à 1968.

12-70 à l’intérieur d’un grand C : calibre nominal et longueur de la douille, en usage de 1924 à nos jours.

Lettre d minuscule : lettre annale (1925)

1Kg 529 : poids du canon pouvant tirer des poudres sans fumée (armes lisses) au gramme près. En usage de 1924 à nos jours.

Elle porte également les marquages suivants du fabricant :

TESTED FOR SMOKELESS POWDER : sans commentaire.

THE LIEGE UNITED ARMS C° LTD : Marque de la Fabrique d’Armes Unies de Liège SA rue Trappé, 22 à Liège. Marque déposée le 01.06.1923.

GG

Fabriques d’Armes Unies de Liège

Il s'agit d'une arme de chasse hammerless, calibre 12, à deux canons juxtaposés et à clé top lever.

Le fabricant

THE LIEGE UNITED ARMS C° Ltd Liège Belgium : il s’agit d’une marque déposée le 01.06.1923 par la Fabrique d’armes unies de Liège (F.A.U.L.) rue Trappé, 22 à Liège.

Le D couronné devrait être la marque du fabricant de canons DELCOUR-DUPONT Jean, marque déposée le 06.06.1921.

Le banc d’épreuve de Liège

Le passage à l’épreuve de toutes les armes fabriquées en Belgique est obligatoire depuis le décret impérial de 1810.

Les poinçons présents sur l’arme peuvent être lus comme ceci :

ELG dans un ovale couronné : acceptation, poinçon utilisé du 11.07.1893 à avant le 26.02.1968.

PV surmonté d’un lion stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, poinçon utilisé du 04.10.1898 à avant le 26.02.1968.

1Kg 527 : poids du canon pouvant tirer des poudres sans fumée (armes lisses) au gramme près,  poinçon utilisé 30.06.1924 à nos jours.

EE en lettres cursives : épreuve provisoire, poinçon utilisé du 21.12.1852 à nos jours

Perron : inspection – poinçon utilisé du 16.06.1853 à nos jours.

12.70 à l’intérieur d’un grand C : (avec réserve car je ne suis pas sur d’avoir bien lu la photo) il s’agit du calibre nominal de l’arme et la longueur de la douille. Poinçon utilisé du 30.06.1924 à nos jours.

L et C étoilés : contremarques des contrôleurs, poinçons utilisés du 27.01.1877 à avant le 26.02.1968.

CHOKE 18.2 : canons chokés : cal. A 22 cm de la culasse, poinçon utilisé du 30.06.1924 à avant le 26.02.1968.

GG

Marquée "Liège united arms".

Cette marque appartient à la firme "FABRIQUE D'ARMES UNIES DE LIEGE S.A." rue Trappé 22 à Liège - fondée  le 01.06.1923.

Il s'agit d'un fusil de chasse calibre 16, à canons juxtaposés, hammerless, clé d'ouverture sur le dessus, triple verrou, crosse pistolet.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"