Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

DUMOULIN Frères

Il s’agit d’une carabine pliante, souvent appelée de "braconnier" car elle se dissimulait facilement dans un manteau. Elle est de type MARTINY mais transformée en "pliante", la MARTINY-HENRY d’origine ne l’étant pas.

Nous devons cette transformation à l’armurier de CHERATTE (Liège) DELHOUNE, Paul.

Celui-ci a déposé de 1897 à 1900, trois brevets pour un système de démontage à la main du fusil Martiny et des modifications apportées à la carabine Martiny.

La marque de l’intéressé partiellement effacée figure sur la boîte de culasse de cette arme.

Il s’agit d’un système Martiny classique si ce n’est que l’arme a été transformée à brisure.

(voir illustration en annexe, page du catalogue LOVINFOSSE-HARDY où elle est présentée (N° 110) à tort comme un système LECLERCQ qui est plutôt du système "side lever "ou clé serpent)

La crosse en bois de noyer est façonnée à l’anglaise et la longuesse est quadrillée.

Le levier prolongeant le pontet est un levier d’armement. (Voir mécanisme du Martiny en annexe 2)

L’arme porte les poinçons d’épreuves liégeois, à savoir :

ELG étoilé dans un ovale couronné : acceptation post 1893.

Perron : inspection post 1853

AF accolés et étoilés : contremarque du contrôleur post 1877.

Fabricant

L’arme porte la marque du fabricant soit DF traversés d’une flèche qui est une marque déposée le 12.08.1881 par DUMOULIN Frères, Bd de la Sauvenière, 89 à Liège (voir site)

Il s’agit là d’une pièce que ne se rencontre guère dans les catalogues liégeois de l’époque et c’est de plus une amélioration intéressante d’un système Martiny qui avait déjà connu l’amélioration Henry et l’amélioration Francotte.

GG

DUMOULIN Frères

Fusil léger pour la chasse en 9 mm Flobert, canon lisse.

Le fusil a été fabriqué en 1893 ou 1894 par Dumoulin Frères à Liège (1877 à 1894).

La crosse pistolet est soigneusement sculptée et représente un chasseur.

Le bloc pivotant par le levier de sous-garde, ou le fixation du canon, est breveté par Decortis à Liège.

Je crois que le système a été fabriqué par Dumoulin Fr. et le canon par Decortis ou Decortis fils (1877 à 1884).

G. Decortis était fabricant à Liège en 1877 et après.

Desguez, Boulevard Magenta no10, était le vendeur à Paris.

Poinçons :

ELG dans un ovale couronné : acceptation (11.07.1893 au 26.02.1968)

Perron : inspection (16.06.1853 à nos jours)

A étoilé : contremarque du contrôleur (27.01.1877 au 26.02.1968)

Sur le canon se trouve le calibre exact (8,6) et le chiffre 95 (année 1895 ?)

Bert

Très bonne analyse de cette arme, parfaite en ce qui concerne les poinçons du banc d’épreuves de Liège.

La marque DF traversée d’une flèche déposée le 12.08.1881, appartient bien à DUMOULIN Frères Bd de la Sauvenière, 89 à Liège, inscrits au banc d’épreuve de Liège de 1877 à 1894.

Ils ont déposés 6 brevets belges de 1879 à 1890.

J’apporterais ma pierre à l’édifice en précisant qu’il s’agit de DECORTIS-FRAIKIN Gustave fabricant d’armes à CHERATTE (province de Liège) qui déposa 6 brevets de 1881 à 1891 dont un concernant un système de carabine avec chien faisant culasse.

N’ayant pas pu examiner le brevet, il ne m’est pas possible de confirmer qu’il s’agit de cette arme.

GG

Dumoulin Frères

Il s’agit d’une carabine inventée par Julien WARNANT de HOIGNEE-CHERATTE près de Liège et brevetée en 1885 (brevets n° 68.280 et 69430)

Cette carabine existait en plusieurs calibres, 6 – 7 – 8 et 9 mm. Celle-ci en calibre 22 correspond donc à la 6 mm.

Son age peut être plus ou moins déterminé par le poinçon d’acceptation du banc d’épreuves liégeois soit ELG dans un ovale couronné qui a été utilisé à partir du 11 juillet 1893.

Le perron est le poinçon de l’inspection utilisé du 16 juin 1853 à nos jours

Le R couronné représente l’épreuve des canons rayés, poinçon utilisé du 30.01.1894 au 26.02.1968.

Malgré un coup de flash sur la photo, je pense reconnaître la marque DF traversée d’une flèche qui une marque déposée le 12.08.1881 par DEMOULIN Frères Boulevard de la Sauvenière, 89 à Liège.

Je n’ai aucune idée des poinçons 5,2 – 84 et NP des marques de canonniers et/ou d’atelier.

D’après ce que je puis en juger sur photos, j’ai bien l’impression que l’arme a été remise en couleur (re-bronzée)

Vous trouverez ci-dessous, une page d’un catalogue DUMOULIN Frères de 1931 faisant mention de ces armes parfois appelées FLOBERT ou MARIETTE.

GG

Dumoulin Frères

L’arme

Il s’agit d’un pistolet de tir à un coup de calibre 6 mm.

Le canon est rayé et à huit pans, le pontet est à volutes.

La crosse quadrillée finement se termine par une calotte métallique à balustre.

Le fabricant

La marque DF traversés d’une flèche a été déposée le 12.08.1881 par DUMOULIN FRERES boulevard de la Sauvenière, 89 à LIEGE ( BE 1877/1894) Voir site.

Les poinçons

Les poinçons du banc d’épreuves de Liège (BE) relevés sur l’arme, peuvent être interprétés comme suit :

ELG dans un ovale couronné : acceptation – (11.07.1893 au 26.02.1968)

R couronné : canon rayé – ( 30.01.94 au 26.02.1968)

Perron : inspection ( 16.06.1853 à nos jours)

L étoilé : contremarque du contrôleur ( 27.01.1877 au 26.02.1968)

La marque FL 22 signifie qu'il s'agit d'un calibre 22 FLOBERT.

GG

Merci à Rusty Fout pour les photos

Dumoulin Frères

Marqué “Dumoulin Frères for J.W. Rosier Melbourne”, canons damas marqué Eugène Bernhard.

Merci à "COLLECTORSFIREARMS" pour les photos.

Retour "Famille DUMOULIN"