Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Deprez-Joassart Jean Mathieu

Comme c'était assez courant à cette époque Deprez Jean Mathieu, qui était également fondeur en fer malléable et industriel, avait collé le nom de son épouse (Joassart) après le sien afin de se différencier des autres Deprez assez nombreux à l’époque.

Il est l’auteur de dix brevets armuriers belges déposés entre 1857 et 1867.

Le n° 401 est un numéro de série.

Le marquage Deprez breveté est relatif à un de ces brevets.

Le système de fermeture (bras fixé par une vis moletée) une fois ouvert permet de démonter l’arme et d’accéder au barillet.

Deprez-Joassart Jean Mathieu

Cette poivrière revolver à cadre ouvert et à percussion verticale (broche) est une invention de l’armurier DEPREZ (JOASSART) Jean Mathieu de Herstal. Le brevet initial porte le n° 14.026 et est daté du 04 mars 1863.

Le n° 31 est un numéro de série.

Le marquage DEPREZ BREVETE est relatif à ce brevet.

L’axe de rotation est vissé sur le bâti et se manœuvre avec le genre de manivelle situé à l’avant de la carcasse. Il permet de démonter l’arme et d’accéder au barillet.

La détente sans pontet est repliable sur la carcasse.

Le barillet est à 6 chambres pour cartouches à broche (calibre 7, 9 ou 12 mm)

Les crossettes à palmettes sont en noyer quadrillé fixées par une vis transversale et deux rosettes à oreilles.

Elle porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale : acceptation, en usage de 1846 à 1893.

N sous couronne : contremarque du contrôleur, en usage de 1853 à 1877 (période de fabrication).

DEPREZ-JOASSART Jean Mathieu était également fondeur en fer malléable et industriel.

Il avait accolé le patronyme de son épouse au sien (JOASSART) pour se différencier des autres DEPREZ assez nombreux à l’époque. Il est l’auteur de dix brevets armuriers belges déposés entre 1857 et 1867.

GG

DEPREZ-JOASSART

Ce revolver à cadre ouvert et à percussion centrale est une amélioration du revolver à percussion inventé par DEPREZ (JOASSART) Jean Mathieu  de Herstal. Le brevet initial porte le n° 6511 et est daté du 23.09.1858. (Voir croquis technique en annexe)

Le n° 4550 est un numéro de série.

Le marquage DEPREZ BREVETE est relatif à ce brevet.

Le système de fermeture (bras fixé par une vis moletée) une fois ouvert permet de démonter l’arme et d’accéder au barillet.

Le canon est à 8 pans avec organes de visée.

L’arme (canon et carcasse) est décorée de gravures de feuillage.

Les crossettes sont en noyer quadrillé fixées par une vis transversale et deux rosettes à oreilles.

Elle porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale : acceptation, en usage de 1846 à 1893.

Z sous couronne : contremarque du contrôleur, en usage de 1853 à 1877 (période de fabrication).

DEPREZ-JOASSART Jean Mathieu était également fondeur en fer malléable et industriel.

Il avait accolé le patronyme de son épouse au sien (JOASSART) pour se différencier des autres DEPREZ assez nombreux à l’époque. Il est l’auteur de dix brevets armuriers belges déposés entre 1857 et 1867.

GG

DEPREZ-JOASSART

Revolver DEPREZ-JOASSART inventé par Jean Mathieu DEPREZ-JOASSART, fondeur en fer malléable à HERSTAL qui a déposé 11 brevets en Belgique, notamment la présente arme qui est un nouveau système de revolver à culasse mobile et à percussion centrale, breveté le 01.10.1872. Ci-joint : copie du brevet.

Il porte les poinçons du banc d’épreuves de Liège suivants :

ELG étoilé dans un ovale : acceptation de l’épreuve, en usage de 1846 à 1893.

L étoilé : contremarque du contrôleur, en usage de 1877 à 1968.

GG

Un autre brevet de Deprez-Joassart.

DEPREZ-JOASSART

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"