Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

DEGANHY

DEGANHY, Joseph Beaudouin est né à Liège à une date indéterminée que l’on peut situer aux alentours de 1722 puisqu’il se marie le 24.10.1742 en l’église Saint Martin en Ile à Liège  à une nommée DELPEREE Constance.

Le 29 juillet 1742, l’épouse donne le jour à une petite Philippine-Anne qui épousera plus tard à NAMUR le nommé Charles Nicolas DETHUIN qui secondera son beau-père dans ses affaires.

 Après cette naissance, le jeune ménage partira à NAMUR où naîtront encore 4 enfants :

Jeanne-Marguerite née le 03.10.1745.

Joseph-Baudouin né le 05.08.1747 Il s’occupa avec son père dès 1769, de la fabrication d’armes. Après la mort de ce dernier en 1772, il continue les affaires jusqu’aux environs de 1791.

Emmanuel-Joseph né le 04.03.1750

Hubert-Joseph, né le 08.04.1753.

 En 1752, DEGANHY est admis à la bourgeoisie de Namur et se lance dans la fabrication d’armes. En 1767, il prend à bail le moulin d’HEUVY (Namur) pour intensifier la production de canons de fusils.

En 1765, il passe un contrat avec Jean Antoine MALHERBE à GOFFONTAINE (Liège). Ce dernier s’engageait à fournir mensuellement à Mr. Joseph-Baudouin de GANHY, maître de la manufacture d’armes à feu au corps de l’artillerie des Pays-Bas au service de Sa Majesté Royale et Apostolique, 300 canons de fusils de munitions ronds, conformes au calibre lui donné, longueur 3 pieds et 10 pouces de Nuremberg

Un mémoire daté de Malines le 20.101772 et signé B.DEGANHY (fils) fait état d’une livraison de 10.843 fusils d’infanterie complets auxquels il fallait encore ajouter 12.000 platines de cuirassiers, 8.000 platines de hussards et 17.732 paires de platines pour pistolets. Il devait aussi faire passer en douane 8.525 canons d’infanterie, 5.783 platines d’infanterie, 10.843 baïonnettes, 8.343 baguettes, 31.600 brassadelles, 6.700 sous-gardes, 7.200 plaques de crosse, 7.200 esses, 8.843 équipages forgés, 8.843 tire-bourre, 7.243 ressorts de baïonnettes et 10.000 garnitures de fourreaux de baïonnettes.

Cette liste démontre à suffisance l’intense activité de la Manufacture de MALINES.

En 1790, DEGANHY fils de MALINES passe un contrat pour la fourniture de 5.000 fusils d’infanterie (calibre 14 autrichien) et de 2.000 paires de pistolets de cavalerie.

En 1791 DEGANHY fils à l’époque de la révolution brabançonne est l’un des fournisseurs de l’armée des Etats belges à qui il fournit notamment 700 fusils pour les troupes.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"