Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Dieudonné DEBOUXTHAY

Revolver de poche à percussion centrale de type semi-hammerless car seul un bout du chien dépasse de la carcasse. Le canon rayé est rond avec guidon en demi-lune. La baguette est articulée pour permettre l’extraction des douilles dans chaque chambre. Le barillet est cannelé et à 5 chambres de calibre 7,65.La détente sans pontet se replie sous le bâti. La crosse est constituée de deux plaquettes en bois quadrillé reliées par une vis transversale et deux rosettes.

Les poinçons

L’arme porte les poinçons du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale couronné : acceptation définitive post 1893.

E étoilé : contremarque du contrôleur post 1877.

R couronné : canon rayé, en usage de 1894 à 1968.

PV surmonté d’un lion stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, en usage de 1898 à 1968.

Les marques

DD : il s’agit très vraisemblablement de la marque de DEBOUXTHAY Dieudonné, rue Saint Léonard n° 447-449 et inscrit au banc d’épreuves de 1879 à 1934. L’intéressé a déposé 6 brevets concernant les revolvers.

8 : numéro de série ?

VIII : marquage d’équipeur se rapprochant de la numérotation romaine.

GG

DEBOUXTHAY Dieudonné

Ce revolver de poche classique, à détente repliable sans pontet et portant la marque DD Breveté pourrait être une fabrication de DEBOUXTHAY Dieudonné (BE 1879/1934) rue Saint Léonard, 449 à Liège.

L’intéressé a déposé six brevets pour des sûretés et des baguettes de revolver.

La sûreté de chien visible sur cette arme pourrait bien être une de ses inventions.

L’arme porte les poinçons du BE Liège suivants :

R couronné : canon rayé, en usage de 1894 à 1968.

PV surmonté d’un lion stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, en usage de 1898 à 1968 ;

AH étoilé : contremarque du contrôleur, post 1877.

GG

 Je confirme. Les brevets de DEBOUXTAY Dieudonné concernant des sûretés de revolver ont été déposés entre 1888 et 1904.

Celle du revolver illustré semble correspondre au modèle du brevet de 1900.

MD

Debouxtay Dieudonné

Inscrit au banc d’épreuve de 1879 à 1934

Le nom de cette arme est le "Bijou", c’est le nom commercial d’un revolver velodog Fabriqué par D.Debouxtay de Liège - Belgique, en 1908.  Juste en arrière du canon, du côté gauche, se trouve le marquage du brevet D D Oury.

Debouxtay Dieudonné

Revolver avec sûreté, 7 coups, calibre 8 mm, percussion centrale, bronzé noir, canon tantôt octogonal (base et sous le guidon) tantôt rond d’une longueur de 85 mm.

Dieudonné  (parfois orthographié Dieu Donné) DEBOUXTAY, fabricant d’armes à Liège, Rue Saint-Léonard, 449, a déposé plusieurs brevets d’invention et  de perfectionnement concernant les sûretés de revolvers entre le 28 avril 1888 et le 25 juillet 1904.

Il a également racheté et perfectionné les brevets d’autres inventeurs (JOIRIS-MICHEL Jean, ouvrier-armurier, de Wandre et MARECHAL-VERVIER Michel, armurier, de Sabaré-Cheratte).

L’arme présentée est visiblement issue des brevets n° 119456 (invention) du 31 janvier 1896 et n° 125054 (perfectionnement) du 15 octobre 1896 délivrés à Monsieur Michel MARECHAL. La cession des droits à D.D. DEBOUXTAY a été actée par Eugène VANDENBERG, Notaire à Liège, le 14 décembre 1896.

Ceux-ci ont fait l’objet d’un brevet de perfectionnement, n° 149394 délivré le 29 avril 1900, déposé par Dieudonné DEBOUXTAY le 14 avril 1900 (voir  annexe).

Marquages : Poinçons ELG sur étoile dans un ovale couronné et lettre A sous étoile de contrôleur à l’arrière du barillet, lettre A sous étoile et grand R couronné (canon rayé) base droite du canon. Curieusement on note également la présence d’un L couronné anachronique à l’arrière du barillet.

Base gauche du canon DD Bté.

Mes remerciements à MD et GG, pour leur aide efficace et indispensable.

HPH

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"