Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

M.N. COLEYE

Il s’agit plutôt d’un fusil de guerre que de chasse, à percussion centrale, calibre 13 mm.

Les rayures sont hélicoïdales.

Il s’agit d’une arme à brisure dotée d’un curieux système d’ouverture placé devant la boite de culasse.

Il suffit d’actionner un genre de détente levier pour que l’arme s’ouvre, actionnant également un tire cartouche.

L’arme mesure 1255 mm et le canon 870 mm

La baguette métallique à tête de poire mesure 680 mm et est doté à son extrémité inférieure d’un pas de vis et à son extrémité supérieure d’un embout de 13 mm évidé.

Le canon rond est doté à son extrémité d’un rail porte-baïonnette attestant ainsi semble-t-il sa vocation militaire.

Ce canon est également doté d’une hausse à curseur marquée 1120 en sa partie supérieure et graduée vers le bas de 4 à 11.

L’arme porte le marquage M.N. COLEYE BREVETE et est très vraisemblablement d’origine liégeoise.

Pourtant aucun COLEYE avec un seul L n’est répertorié dans les armuriers liégeois.

Plusieurs COLLEYE sont connus, comme COLLEYE M.N. armurier à Hoignée Cheratte. Celui-ci s’est distingué par le dépôt en 1855, d’un brevet pour un pistolet à bloc coulissant mais rien en ce qui concerne la présente arme ??

Les recherches d’un brevet COLEYE ou COLLEYE correspondant, n’ont jusqu’à présent rien donné.

Appel est lancé à un lecteur érudit qui nous permettra d’élucider cette énigme.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"