Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Clément-Neumann

Fabriquée par Clement-Neumann à Liège, cette carabine a été la réponse européenne à la carabine semi-automatique Winchester modèle 1910.

On estime qu’environ 1000 seulement de ce modèle ont été fabriqués.

Le côté gauche est marqué "Modèle breveté /CAL. 401 S. L. (10,32 M/M)" et "Carabine automatique/Clément-Neumann/Liège-Belgique".

Le numéro de série est inscrit en bas à gauche de la culasse. L'arme porte plusieurs marques d’épreuves belges et le bas du chargeur est marqué ".401 CAL.".

Guidon fixe et visée arrière avec encoche réglable, finition bleutée et monté avec une longuesse en noyer à carreaux multi-point et une poignée "pistolet" à bouton rond.

Clément-Neumann

L’arme

Il s’agit d’une carabine de chasse automatique de calibre 401SL à chargeur 5 coups.

C’est le 19.11.1908 que Charles Philibert CLEMENT armurier liégeois, rue Chéri, 37 a déposé un brevet (n° 212172) pour une carabine automatique de chasse basée sur le verrouillage par inertie.

Deux ans plus tard, un brevet de perfectionnement (n° 229440) est encore déposé par le même.

Cette carabine nommé CLEMENT-NEUMANN car basée sur les travaux de Charles CLEMENT et de Ernest NEUMANN, s’arme en tirant vers l’arrière deux oreilles reliées à une tige coudée indépendante du verrou.

Cette arme compte peu de sous ensembles de pièces, comme :

- canon boîte de culasse

- bloc de verrouillage et verrou

- platine.

- longuesse et crosse.

-chargeur.

Cette arme ne semble pas avoir été fabriquée en grande série et est devenue de ce fait une belle et rare arme de collection.

Les poinçons

L’arme porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

Perron : inspection post 1853.

A étoilé : contremarque du contrôleur post 1877.

PV surmonté d’un lion stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, en usage de 1898 à 1968.

Non visibles :

ELG sur étoile dans un ovale couronné : acceptation post 1893.

R couronné : canon rayé, en usage de 1894 à 1968.

Les marquages

CARABINE AUTOMATIQUE CLEMENT-NEUMANN LIEGE -BELGIQUE

MODELE BREVETE : sans commentaire

CAL. 401SL (1C-32 mm)

ANNEXE

a) 1 page extraite du catalogue JANSSEN Frères à Liège ;

b) Croquis du brevet.

Le lecteur lira avec intérêt le très bon article de Michel DRUART paru dans le magazine FIRE de mars/avril 2002.

GG & MD

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"